Comité Laïcité République

Voir toutes les UNE…

Vidéos

Prix de la Laïcité 2017

JPEG - 692.8 ko
Voir les articles

Colloque « Identité républicaine : universalisme, intégration, émancipation, citoyenneté »

JPEG - 419.8 ko

Voir les articles

JPEG - 673.1 ko

Voir les articles

Colloque "L’enseignement laïque du fait religieux à l’école de la République"

JPEG - 19.9 ko
Voir les articles


Le Comité Laïcité République

A la Une

  • Crèche Baby Loup : la Cour de cassation ne doit pas céder aux injonctions de l’ONU

    par Guylain Chevrier, docteur en histoire, enseignant et formateur en travail social, vice-président du Comité Laïcité République.

    "En réalité, si on appliquait à Baby Loup les réclamations de ce comité [de l’ONU], ce serait tirer un trait sur la jurisprudence française du Code du travail et sur le droit de l’UE, en la matière. Et dans ce prolongement, le risque de voir une nouvelle charge contre la loi du 15 mars 2004 d’interdiction des signes religieux à l’école, sinon contre la Charte de la laïcité dans la fonction publique, qui selon ces articles, sont discriminatoires."

    24 septembre

  • Crèche Baby Loup : Il ne faut pas céder aux injonctions multiculturalistes du Comité de l’ONU !

    (CLR, 29 août 18). "La crèche Baby Loup a mené un combat hautement symbolique, largement soutenu par l’opinion en faveur de la neutralité de ses personnels en relation avec les enfants, pour mieux respecter par un égal traitement leur diversité, leur autonomie. Un combat qui rejoint une laïcité française fondée sur l’égalité de traitement de tous et non sur l’égalité de traitement des différences."

    29 août

  • Mondial : une nouvelle génération reprend le flambeau de l’universalisme

    par Patrick Kessel, président d’honneur du Comité Laïcité République.

    (P. Kessel, 16 juil. 18). "À la différence d’un précédent Mondial où l’on s’était déclaré "black, blanc, beur", croyant lutter contre le racisme alors qu’on l’entretenait en renvoyant chacun à sa communauté, cette fois-ci, les jeunes sur les esplanades des grandes villes comme les joueurs sur le terrain, solidaires, ont témoigné du retour de l’universalisme comme principe fondateur de la République."

    16 juillet

  • Les laïques ont perdu une bataille mais ont recommencé à se battre

    Les articles antilaïques du projet de « loi de confiance » confirmés en deuxième lecture à l’Assemblée nationale malgré le beau et digne combat des députés laïques de LREM et d’une infime partie de la gauche.

    27 juin

Communiqués

Voir Les communiqués

Prix de la laïcité

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.


Galerie photo du Prix de la laïcité 2016

Les articles sur le prix de la laïcité ...

Initiatives proches

Voir les initiatives proches

Actualit� de la la�cit�

Revue de presse

Voir la revue de presse

Charb (1967 - 2015)

Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.
Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.

« J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent. » Charb, président du jury, lors de la remise du Prix de la Laïcité, le 8 octobre 2012 à l’Hôtel de ville de Paris.

Mis en ligne : 8 janvier 2015

Lettre du CLR

Voir la lettre du CLR

A voir, à lire ...

Note de lecture
Le retour des inquisiteurs (P. Kessel)
par Patrick Kessel, président d’honneur du Comité Laïcité République.


Note de lecture
T. de Montaigne : Le racisme a la vie dure
par Patrick Kessel, président d’honneur du Comité Laïcité République.

Note de lecture
Laïcité : les occasions perdues de François Hollande (P. Kessel, 1er juin 18)
par Patrick Kessel, président d’honneur du Comité Laïcité République.

Note de lecture
Travail social : des pistes pour un destin commun
par Pierre Baracca, docteur en sociologie, chercheur associé au CERLIS à Paris 5-Paris 3.

Note de lecture
A. Lacroix : Zola, reviens !
par Patrick Kessel, président d’honneur du CLR.

Adhérer au CLR

Photos, vid�os

Vidéos

VIDEO Anne Sinclair : "Le projet politique de l’islamisme, c’est, chez nous, une idéologie de (...)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). Débat "Qu’est-ce que "Je suis Charlie" a changé dans les médias ?"

VIDEO Le mot de Christian Guémy, alias C215 ("Toujours Charlie !" 6 jan. 18)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "Manuel Valls, je vais le voir, je lui dis "On m’a dit que vous étiez très drôle", il me dit "Qui a dit ça ?""

VIDEO Sondage : "Que signifie être « Toujours Charlie » aujourd’hui ?" ("Toujours Charlie !" 6 jan. (...)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "Les Français se disent encore et toujours Charlie [...] mais ce sentiment s’effrite un peu."

VIDEO "Qu’est-ce que « Je suis Charlie » a changé dans les médias ?" ("Toujours Charlie !" 6 jan. (...)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "Il y a une guerre culturelle aujourd’hui lancée dans les médias entre le camp laïque et républicain et le camp islamo-gauchiste, qui est extrêmement puissant" (B. Couturier).

VIDEO "Peut-on encore être « Toujours Charlie » dans le débat public ?" ("Toujours Charlie !" 6 (...)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "Si vous regardez les couvertures de ces dernières années... [...] Jésus qui sodomise le pape, le pape qui sodomise un petit garçon... [...] Est-ce que les catholiques ou les juifs sont allés égorger les dessinateurs de Charlie ?"

VIDEO Stéphane Guillon : "Rien sur Mahomet" ("Toujours Charlie !" 6 jan. 18) - Stéphane Guillon, humoriste, chroniqueur.

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "J’ai pas envie pour une vanne sur Mahomet de pas voir grandir mes enfants. [...] Mahomet, c’est le seul à ne pas avoir sa photo dans Wikipédia. A la place ils ont écrit son nom en calligraphie arabe. Résultat les bureaux de Wikipédia n’ont jamais sauté, voyez, c’est quand même simple de pas être emmerdé."

VIDEO "Être « Toujours Charlie » dans le monde" Table ronde #4 ("Toujours Charlie !" 6 jan. (...)

("Toujours Charlie !" 6 jan. 18). "Un pays sur trois dans le monde criminalise le "blasphème"."

Voir les autres vidéos

Comité Laïcité République
Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris

Tous droits réservés © Comité Laïcité RépubliqueMentions légales